Les Cahiers européens de l'imaginaire, Paris, Février 2012 .

Otto

Un après-midi chez Otto

En juin 2011, l'artiste transgénique Eduardo Kac visita la communauté d'Otto Muehl, l'actionniste viennois, près de Faro, au Portugal, accompagné de son ami Fréderic Acquaviva, compositeur, producteur de radio, écrivain et éditeur. Le temps était magnifique. A l'entrée, un panneau rappelait le nom original de la propriété "Vivenda Miradouro", c'est à dire "villa belvédère". Depuis la véranda d'Otto, on se sent effectivement comme sur un belvédère : la végétation verte et profonde devient bleue comme l’horizon que rejoignent les plages de rêve de la région. Sur le chemin qui les menait de Lisbonne à Paris, ils passèrent quelques jour dans la communauté, accueillis par Danièle Roussel, Violaine Roussies et les autres membres. Les enfants, qui les rejoignaient pour certains repas, vont aux écoles locales et parlent le Portugais, même si le Français et l'Anglais prédominaient à table, parfois l'Allemand — souvent par Otto. Peu d'oeuvres étaient visibles à la communauté, car la plupart avait été expédiée en lieu sûr ; le feu de forêt de 2004 est dans toutes les mémoires. Cependant, en plus des peintures en cours dans le studio, il y avait de magnifiques portfolios de documents photographiques, quelques impressions et des animations récentes qu'Otto avait composées à partir de vidéos et d’images. Le 22 juin, au milieu de ce petit monde libre et joyeux, Eduardo Kac s'assit dans le studio avec Otto et enregistra cette conversation.

Une contribution de Eduardo Kac


Kac Web